Alain et sa webcam, Chloé et son sex toy

L’heure de la réunion avec son principal client n’était prévue que pour 17h, ce qui laissait à Alain du temps libre pour se détendre…

Cela faisait 5 ans qu’il dirigeait cette société dont il avait augmenté le CA de 36%.
Malgré cette réussite professionnelle et son mariage, Alain ressentait une insatisfaction quant au déroulement de sa vie, il avait l’impression de faire du surplace et seules les heures passées à discuter avec des inconnues, à tenter de les séduire provoquait en lui cette décharge d’adrénaline à bon compte.

Son statut qu’il n’hésitait pas à dévoiler attirait les femmes et lui permettait d’oser des dialogues coquins. Parmi ces contacts, une sortait du lot, Chloé, une femme au foyer mariée qui s’ennuyait.

Elle tenait à son mariage car il lui assurait un confort matériel non négligeable et n’était pas prête à prendre un amant comme nombre de ses amies, alors elle se contentait de sextoys, d’échanges virtuels, d’exhibitions.

Alain, pour être au mieux durant son RDV avait besoin de soulager ce besoin qui le tenaillait. Les relations sexuelles qu’il avait avec sa femme se limitaient à la classique missionnaire, il ne savait d’ailleurs même pas s’il arrivait à la faire jouir, tant elle restait passive.
Enfin il s’y faisait, la beauté et le physique de sa femme compensaient cet état de fait.

Pour cet après-midi, il prévint son assistante de ne pas le déranger, « il était en déplacement » et il ferma son bureau à clé.

Celui-ci était insonorisé. Alain brancha sa webcam et appela Chloé. Il avait décidé d’être directif, il ne voulait pas jouer au jeu du désir car là, sa queue avait pris le contrôle.
D’ailleurs il l’avait prise en main, semi-molle, attendant le stimulus qui la réveillerait tout à fait : Chloé orienta sa webcam, plein focus sur son entre-jambes, elle avait conservé son string en dentelle, qui cachait à peine l’ouverture de sa fente, d’autant que ses petites lèvres étaient fort développées.

Dans un mouvement alternatif, connu depuis si longtemps, la main droite d’Alain se mit en branle. Il bascula sa chaise en cuir noir en position semi-allongée, ouvrit un peu plus largement son boxer et fit reposer ses couilles sur l’assise, il adorait le contact du cuir froid qui se réchauffait doucement.

De son côté, Chloé tirait sur le bout de tissu, complétement englouti dans sa fente, la rosée avait recouvert ses pétales, son sex toy adoré titillant sa perle tumescente.

Alain était hypnotisé par ce spectacle, il aurait aimé que cela soit sa femme de l’autre côté. Alors restant sur cette idée, son pénis se redressa dans toute son ampleur, oui, c’était sa femme, en chienne qui s’exhibait pour lui.

Sa main accéléra le rythme, il sentait l’odeur de la sueur remontant de ses couilles sur le cuir, exhalaison de musc masculin.
Maintenant sa femme le prenait en bouche comme il n’avait jamais osé le lui demander, elle lui pompait le dard jusqu’à la garde, Alain n’en pouvait plus, sa femme chérie comme il la fantasmait.

C’était trop, il éjacula en 4 spasmes, complètement vidé et honteux d’avoir mis en scène sa femme de la sorte. Son cerveau était maintenant prêt pour donner le meilleur de lui-même.

Proposée par megane

Laisser un commentaire