Sale pute !

Une ou deux fois par année, mon mari et moi, nous nous offrons une petite aventure qui rehausse notre vie sexuelle et dont le souvenir stimule nos soirées de sexe pour longtemps. Je vous explique un peu comment l’une de ces aventures se déroule.

Pierre, 34 ans, moyennement musclé, 90 kg, assez grand, les cheveux châtain, est plutôt beau gosse. De plus il est super membré. Moi, je me nomme Claudine, 30 ans, 53 kg, des cheveux teints en blond. Je porte des lentilles de contact conçues pour accentuer le vert de mes yeux. Des yeux de panthère me dit-on !! Quand je regarde un homme avec tout juste un petit sourire, je sais qu’il bande très facilement. Mes seins sont d’une belle grosseur avec une petite fermeté qui les fait rebondir quand je marche en talons aiguilles. C’est comme s’ils voulaient sauter hors de mon soutien-gorge. Pas très grande, on pourrait dire que j’ai de petites rondeurs aux fesses. Sans être présomptueuse, je me vois assez jolie puisque j’attire facilement les mecs. Debout dans le métro, il m’arrive souvent de sentir la cuisse d’un homme se coller contre moi. Certains ne se gène pas pour me frôler une fesse de la main, soit disant par accident. Perso, ça me fait un petit velours de me savoir attirante. Je ne me m’écarte jamais, au contraire, et si le type me plaît, je recule un peu et bouge lentement pour lui retourner la politesse. Même qu’une fois, un homme, à côté de moi, se frottait sur ma cuisse, prétextant que le wagon était trop bondé pour faire autrement. J’étais très excitée ce jour là et j’ai collé ma main contre son pénis comme si ce n’était rien. L’homme m’a regardé avec un de ces sourires que je lui ai retourné. Il était si excité qu’il a dû se branler en mettant le pied chez-lui. Alors que moi, j’ai sautée sur Pierre avec ma bouche gourmande dès le seuil de la porte franchit.

Mais revenons à nos moutons ! Pour notre aventure coquine, nous choisissons une journée printanière qui risque de nous apporter une soirée chaude. Je porte une jupe un peu courte sans sous-vêtements car j’aime sentir l’air sur ma chatte. La jupe n’est pas serrée du tout mais un peu large afin qu’elle virevolte dans la bise, ce qui provoque parfois le retrait total de la jupe de mes fesses. Nous avons acheté un soutien-gorge spécialement pour ces aventures, ce sont les seules occasions pendant lesquelles je le porte. Il est d’un rouge clair et supporte mes seins très haut, les enserre aussi, ce qui les fait sautiller quand je marche. C’est vraiment juste un demi soutien-gorge car le sein est à moitié exposé. Par-dessus, je mets une blouse presque transparente en matériel très fin avec des rebords en dentelle, un peu déboutonnée pour laisser mes fruits paraître à la vue.

Cette tenue vestimentaire est achevée par mon maquillage, très sexy, sensuel, ce qui me donne des airs de pute. Donc, je me maquille beaucoup, surtout les yeux pour qu’ils soient grivois à souhait et je porte une attention particulière à mon rouge que je choisi pour sa couleur vive et éclatante, truffé d’éclats brillants. Ça me fait des lèvres de suceuse que les hommes adorent. J’ai l’air hyper cochonne quand je rejoins Pierre au salon. Mes grosses lèvres rouges le font bander avant même que nous partions.

Nous nous rendons en ville pour prendre un bon souper qui fini tard en soirée. Après le souper, et juste avant de sortir, je me rends au petit coin des dames pour refaire mon maquillage. Je marche très lentement car je sais que tous les hommes me regardent. Je m’assure de déboutonner ma blouse un peu avant de revenir. Je sens les yeux des hommes sur mes
seins et après que je sois passée près de leur table, je sens leur regard sur mon cul. Ça me fait mouiller. Après, nous nous baladons sur le trottoir. Tous les mecs se retournent sur mon passage. Le fait que les hommes me regardent avec des
sourires me stimule. J’aperçois déjà la bosse dans le pantalon de Pierre car il sait que les hommes me désirent tous. Certains nous ont même suivit du restaurant. Puis, Pierre m’attire sous une porte cochère et me colle contre le mur, m’embrassant dans le cou et me caressant la chatte un peu. Je sens que tout va commencer et je suis …

Lire la suite

Laisser un commentaire