Avec ma nièce Lydia

Ma nièce Lydia, m’appelle un bon samedi matin et me demande si elle peut venir me voir pour que je lui montre comment fonctionne Internet. Comme mon épouse travaille et que je suis seul toute la journée, cela me fait un grand plaisir d’accepter, surtout qu’il s’agit de ma nièce préférée. J’ai toujours eu un faible pour elle. Elle est très belle, elle vient d’avoir 19 ans, blonde, très bien foutue et ce qui fait son charme c’est qu’elle a conservée son visage enfantin.

Comme elle ne demeure qu’à deux rues de chez moi, elle arrive presque aussitôt.

– Bonjour Lydia, ça va ?
– Très bien et comment va mon oncle préféré ?
– Je suis en pleine forme. Veux-tu que l’on commence tout de suite à voyager sur le net ?
– Ouais, j’ai plutôt hâte d’apprendre.

Je l’amène dans mon bureau et je lui dis de s’installer devant l’écran. Je lui explique les règles de base durant la première heure. Je suis assis très près d’elle et souvent je pose ma main sur sa cuisse la plus rapprochée de moi et elle me laisse faire. Elle porte une jupe assez courte, ce qui me permet de savourer la douceur de son bas de nylon. Cela m’a toujours excité de toucher à cette fine lingerie qui donne beaucoup d’avantage aux cuisses des jolies femmes. Plus le temps passe et plus je remonte ma main. Puis elle se décide à me demander :

– Mon petit mon oncle préféré, montre-moi des sites sexy.
– Mais … je ne sais pas si je devrais, tu es encore jeune.
– Aller, je suis plus une môme, je suis une femme maintenant, tu ne trouves pas ?
– Oui, tu as raison. Allons-y. Quelle genre veux-tu voir ?
– Je veux tout voir. Des sites avec des photos, des histoires qui racontent des aventures cochonnes, enfin tout. Montre-moi.

Je lui fais un sourire complice et je lui fais découvrir les sites les plus chauds de l’heure. Je l’emmène sur des sites de cul. Elle se délecte chaque fois qu’une photo s’ouvre sur l’écran, aussi bien les photos de femmes que de celles d’hommes. Je guette ses réactions. Elle admire le corps de chaque femme sur les sites porno et s’émerveille devant les pénis des hommes. Tandis qu’elle mate avec trouble, je me lève et m’installe derrière elle. Je lui masse la nuque et les omoplates avec les pouces.

– Comme cela fait du bien, continue, me lance-t-elle.

Encouragé, je poursuis mon massage pendant qu’elle dévore les lignes de textes pornos. Je décide d’essayer de pousser plus loin mon massage et lentement je lui masse le bas du cou en me dirigeant vers le devant. Elle me laisse faire. J’accentue un peu la pression avec mes doigts et les descends lentement. Elle clique sur une autre histoire qui raconte une aventure lesbienne. Je la sens devenir plus nerveuse et plus tendue mais aussi très intéressée. Je descends lentement mes mains pour que le bout de mes doigts puisse toucher à la base de ses nichons. Ne rencontrant toujours aucune opposition de sa part, je glisse mes doigts sous le replie de sa blouse et détache un bouton. Elle baisse les yeux, regarde mes doigts puis continue à lire son histoire. Je détache un deuxième bouton et introduit ma main droite sous la blouse tout en continuant à masser. Je remarque qu’elle dépose sa main gauche sur sa cuisse, juste à la hauteur de sa chatte. Je faufile mes doigts sous la naissance de sa brassière et fait glisser mes doigts sur le début de l’origine de son sein gauche. Je décide qu’il est temps de prendre le contrôle :

– Je sais Lydia que tu es lesbienne. Ta compagne c’est Vicky, ta meilleure amie !
– Mon dieu ! D’où tu tiens ça ?
– Cela n’a pas d’importance. C’est vrai n’est-ce pas ?
– Oui mais… J’aime aussi les mecs mais je trouve que ceux de mon âge sont cons, ils ne savent pas s’y prendre.
– Donc tu as déjà fait l’amour avec des mecs et aussi des filles ?
– Oui, c’est mal ?
– Non, il n’y a rien de mal dans le sexe. Tout se joue dans la tête des gens. Si nous trouvons un grand plaisir dans ce que nous faisons, il n’y a rien de mal, au contraire. Moi, je suis pour que l’on s’éclate dans le sexe. Cela nous permet de nous défouler.
– Tu as bien raison, mon petit oncle. C’est tellement bon…

Elle regarde à nouveau vers l’écran…

Lire la suite

Une réflexion sur « Avec ma nièce Lydia »

Laisser un commentaire