Découverte du sauna

J’ai toujours beaucoup apprécié la fréquentation des saunas qui mettent automatiquement les pratiquants en condition pour s’adonner en toute liberté aux plaisirs de la chair. En effet, tous sont nus ou hypocritement dissimulés dans une serviette à peine nouée autour de la taille, de façon à ce qu’elle tombe au premier mouvement. Rien que le spectacle d’hommes et de femmes libérés de tout tabou vaut le détour.

Pour ma part, si je ne suis pas vraiment attiré par un homme dans la vie courante, j’ai éprouvé des émotions très fortes en voyant de belles verges en érection, de belle longueur et plusieurs fois je n’ai pas pu résister à en caresser certaines et à les goûter goulûment et les aspirer avec force jusqu’à recevoir cette crème séminale si délicieuse quand on arrive au paroxysme de l’excitation, je ne manque jamais d’absorber la mienne quand je me masturbe.

Mon épouse actuelle, Mireille, est ravissante, bien faite avec des seins parfaits et une chatte très appétissante d’autant plus qu’elle est entourée d’une fourrure délicate et naturellement très blonde. J’en suis très fier et je prends toujours beaucoup de plaisir à l’exhiber en public (plage naturiste, masseur…). En plus, elle est particulièrement sensible à toutes les caresses sur l’ensemble de son corps d’abord, et ensuite sur ses seins et bien entendu sur toute partie de son sexe. Enfin je peux dire qu’elle fait partie des baiseuses de qualité, elle est capable de jouir des dizaines de fois à la file, elle est affamée de sexes d’hommes, sans pour autant donner dans la nymphomanie. Chaque fois ou presque que nous allons à la plage, je sens qu’elle attire le regard des hommes, surtout pour sa blondeur assez rare. Je sais qu’elle aime sentir ces regards sur elle et je m’arrange toujours pour glisser ma main entre ses cuisses pour la caresser discrètement, voire jusqu’à la faire jouir et quand nous rentrons à la maison, elle n’a de cesse que je la pénètre profondément pour assouvir l’excitation qu’elle a accumulée dans la journée. Elle est également très excitée par les massages. En général je l’accompagne dans le salon du masseur car elle aime que je sois présent pour assister à la séance, surtout lorsqu’il s’agit du dos. En effet, elle doit se déshabiller et elle aime jouer à la pudique en cachant ses seins au début pour mieux se montrer ensuite. Comme précédemment, de retour à la maison, elle a un besoin impérieux que je la prenne pour jouir fortement et plusieurs fois. Jusqu’à présent, elle n’a pas encore succomber à la tentation de se faire baiser par le masseur, sans doute parce qu’elle n’en a pas encore trouver un à son goût.

Elle ne connaissait pas la pratique du sauna et j’avais très envie depuis longtemps de l’y amener sans, bien sûr, l’avertir de ce qui s’y passe en général, pour ne pas la conditionner et lui laisser le loisir de la découverte. Je savais qu’elle trouverait son plaisir par sa propre initiative. J’ai choisi un samedi soir, en général propice à une forte affluence. Nous nous sommes mis en tenue (serviette nouée !) et nous avons commencé à faire le tour de l’établissement : la salle de repos éclairée (TV, revues), les cabines juste fermées par un rideau peu efficace, la salle commune dont le plancher est totalement recouvert de matelas juxtaposés et bien sur les cabines de sauna. J’ai bien senti l’intérêt qu’elle portait aux hommes dont il est facile d’imaginer le sexe en liberté sous la serviette, mais aussi aux femmes car elle est, comme beaucoup de femmes, très critique sur le corps de ses consoeurs.

Nous avons commencé par un premier passage dans un sauna, nous nous sommes étendus sur une banquette en dénouant nos serviettes. Il y avait déjà un couple, nu certes, mais bien sage (cela arrive aussi !). Je n’ai pas voulu entamer les hostilités tout de suite et me suis contenté de lui témoigner des gestes tendres. Je sentais bien son regard sur nos voisins et je devinais ses remarques critiques sur les seins de la dame, qui tombaient un peu c’est vrai, et sur le sexe de l’homme qui restait toujours sage. Nous ne sommes pas restés plus de 5 minutes car il n’est pas recommandé de trop prolonger un premier séjour dans la vapeur. Nous sommes donc sortis très naturellement et nous nous sommes dirigés vers une cabine dont je n’ai pas pris la peine de fermer le rideau complètement. Pour …

Lire la suite

Laisser un commentaire